Les gilets jaunes menacent la survie des petits commerçants

Les gilets jaunes menacent la survie des petits commerçants

Les petits commerçants connaissent aujourd’hui une mauvaise passe en matière de revenu financier. Pour cause ? Le mouvement des gilets jaunes qui a un impact conséquent sur leurs gagne-pain quotidien. Le président de la Confédération des Commerçants et porte-parole de ces derniers a ainsi mentionné vouloir l’arrêt des manifestations. Le mouvement des gilets jaunes entraine une lourde perte pour les petits commerçants et il faut dire que cela provoque aujourd’hui un énorme mécontentement. Les commerçants ont de ce fait lancé un appel aux pourparlers aux gilets jaunes afin de faire face à la situation. Il s’agit en tout cas ici d’un cas qui a fait sonner l’alarme économique de la métropole.

Un véritable souci financier sur tous les plans

Les actions menées par les gilets jaunes ont eu un impact sur les petits commerçants. Les fait est que bon nombre d’autres eux ont dénoncé une véritable prise d’otage économique. En effet, les manifestations des gilets jaunes ont considérablement fait baisser le chiffre d’affaire des commerçants physique. Mais outre cela, il a aussi été vu que les manifestations des gilets jaunes ont également touché le marché en ligne, et cela malgré une hausse de recette de côté-là. Les gilets jaunes sont ainsi accusés d’être les mauvaises personnes de l’affaire. Aussi, la peur de retrouver une situation de déjà vécu se fait aujourd’hui ressentir.

Un avis assez partagé chez les commerçants

Si les petits commerçants lancent un appel aux pourparlers, c’est surtout donner aux gilets jaunes une opportunité de discuter de la situation. Il est à savoir que ces premiers sont dans la forme d’accord avec les différentes actions menées par les gilets jaunes mais en désaccord dans la façon de mener la lutte. Ils estiment ainsi que les concernés se trompent de cible en boycottant  le travail des commerçants. Ceux-ci ont évoqués le fait de ne pas pouvoir manifester malgré leurs soucis car il est impossible de fermer les magasins. Bien sûr, il y a aussi les propositions faites par le président qui ne sont pas à négliger. Les gilets jaunes n’ont jusqu’ici rien écouter.